Accueil Actualités L’instabilité politique au Rwanda sert de brèche aux prédateurs

L’instabilité politique au Rwanda sert de brèche aux prédateurs

12
0
247

 

mutararudahigwa.jpg
Le roi Charles Mutara III Rudahigwa

Le 25 Juillet 1959. Une terrible nouvelle secoue tout le Rwanda. Le roi vient de mourir « par accident »! Mais de quel accident s’agit-il? Du flou règne évidemment. On parle d’accident médical. En effet le roi s’était rendu à Bujumbura. Sûrement sous une quelconque invitation. Une réunion… ou plutôt un piège ! Le roi était bien portant selon tous les témoignages des proches. Il venait d’effecteur des visites dans des pays étrangers, et il avait l’intention de conduire son pays finalement à l’indépendance. N’avait-il pas osé des grandes réformes sociales auparavant, comme cette abolition de la vassalité ? N’étant pas le véritable maître du Rwanda sous la colonisation, ces réformes entreprises étaient des preuves de bravoure et de volonté d’améliorer les conditions de cohabitation entre toutes les couches de la société. Ce n’est pas n’importe quel dirigeant africain qui osait des réformes à l’époque coloniale. Le roi Charles  Mutara III, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fut invité pour une rencontre, et puis par après chez son médecin à Bujumbura pour un prétendu contrôle routinier. Il fut raconté qu’un malaise le prit lors de la consultation. Mais des témoins dignes de foi affirment qu’un infirmier fut chargé de lui administrer une piqûre. Le roi, d’une stature de colosse, se contorsionne soudainement, dans l’espoir de pouvoir survivre à la piqûre fatale. En vain. Il devait rendre l’âme sur le champ. Un employé de l’hôpital, témoin de la tragédie, dans son impuissance, ne pouvait que crier: « Il viennent de le tuer…ils viennent de le tuer… » Pour l’opinion, il n’y eut point de doute. Le roi a été assassiné. Et effectivement, pourquoi le premier communiqué officiel fit part qu’il se serait agi d’un accident? Et comment le peuple affligé de la mort du roi ne pouvait pas nourrir la colère, même contenue ? Comment pouvait-on seulement contenir les dérives qui, comme nous le savons provoquèrent un peu tard la révolution de 1959 ! Certains diront, la colère des Tutsi ainsi que d’autres sympathisants du roi en ce temps-là n’était pas fondée ! Et comment alors justifier la colère après l’assassinat de Habyarimana tout en n’étant pas capable de comprendre la colère qui a résulté de la disparition du Roi !

 La mort du Roi venait de faire démarrer une nouvelle période qui sera marquée par  des multiples tragédies semblables au Rwanda. Les hauts dirigeants rwandais parviennent rarement depuis à l’age de vieillesse. Ils meurent tous relativement jeunes, assassinés, pour ainsi dire! Toujours dans des circonstances floues. Et ce qui est le plus affligeant dans tout cela, c’est le mensonge qui couvre toujours les circonstances des décès. Des dirigeants maudits, pourrait-on supposer? Mais qui est à la base des assassinats successifs des chefs d’état ? Personne ne le sait, le peuple n’ayant bien sûr pas droit de savoir! Toujours est-il qu’un mensonge savamment orchestré essaie de camoufler des fins tragiques des dirigeants rwandais. Pour ce qui concerne le roi Charles Mutara, il fut raconté des bobards qui ne frisent que l’absurde. Un mensonge grossier prétend que le roi se serait rendu à l’étranger pour s’y sacrifier selon la coutume! Mais de quelle coutume s’agit-il? Quelle autre roi rwandais aurait fait la même démarche, pour qu’un roi chrétien en pleines démarches de recherche d’indépendance du pays, en arrive à décider finalement à s’immoler de la sorte ? Quel Rwandais conscient pourrait croire réellement à de tels bobards ! Cependant, et curieusement, les Rwandais ont toujours voulu accepter ce mensonge tel qu’il est, et puis pris les choix étrange de bâtir dessus! Disons qu’à l’époque coloniale, il ne fut pas facile de mener une enquête en bonne et due forme sur les circonstances de la mort du Roi. Mais, pourquoi diable, après l’indépendance, aucun chef républicain ne prit la peine de mettre cette affaire au clair, à l’aide d’une enquête indépendante? Une preuve que la république rwandaise a été bâtie sur un mensonge qui devait plus tard lui être fatal. En tout cas, avec la mort tragique du roi, c’est le peuple rwandais qui est devenu orphelin. Que les dirigeants rwandais n’aient pas eu la volonté de rétablir la vérité historique, cette erreur ne devait plus tard que coûter cher à la république.

Comme si les erreurs commises ne suffisaient pas, le gouvernement de Kagame vient à son tour  répéter la même erreur à propos de la mort tragique de Juvénal Habyarimana. Un rapport falsifié et qui reflète encore une fois l’absurde, vient d’être publié par le gouvernement rwandais. A ce rapport, personne n’y croit, ni le peuple à qui il est adressé, ni ses réalisateurs ! Selon le même rapport, C’est comme si Habyarimana aurait organisé son propre assassinat, afin de mettre en route son plan de génocide. La grossièreté pousse plus loin les limites, et on veut faire croire que l’épouse du président aurait organisé l’assassinat de son mari. Ainsi on est en train d’entreprendre  de juger la veuve et la condamner, pour le crime d’avoir tué son mari organisateur du génocide! De l’absurdité jamais connue peut-être depuis la création du monde ! Néanmoins le peuple Rwandais est tenu toujours d’y croire. Le monde en devient de plus en plus insensé ! Autrement comment croire qu’une chèvre puisse donner naissance à un bébé humain, s’il faut comparer les absurdités imposées continuellement au peuple ! Pourtant, c’est à de tels mensonges qu’est bâtie la république rwandaise !

Par ailleurs, la grande question reste celle-ci : Qui fomente de tels mensonges, qui les invente, et puis qui est le grand commanditaire des assassinats successifs des chefs d’état et qui en est le gagnant? Evidemment les dirigeants de la république se sont contentés de maintenir le peuple dans ce genre de mensonge, aussi longtemps qu’ils pouvaient en profiter à leur tour. C’est tout à fait curieux, par exemple, que certains ont voulu faire longuement croire au peuple que la majorité numérique d’une telle catégorie du peuple puisse constituer un atout pour la démocratie, oubliant ainsi que la grande quantité du mil gâte toujours la bière « Umusururu », pour répéter un proverbe. Comment peut-on justement expliquer qu’une petite clique des sans lois continuent d’imposer au peuple  rwandais une dictature atroce, sans qu’il y ait la possibilité de la part de l’élite au moins d’y trouver une solution !

Les Rwandais n’ont plus besoin de bâtir sur un mensonge camouflé, ou bien encore d’accepter le mensonge, en raison de leur ignorance. Le peuple rwandais évolue et n’a plus besoin d’être manipulé. Ce n’est pas que Kagame et Sarkozy mentent publiquement au monde entier qu’ils viennent de tourner la page de l’histoire passée et de se retourner vers l’avenir, que cela puisse s’exécuter au sein du peuple rwandais. Celui-ci mérité plutôt mieux que de subir de mensonges sans fin. Oui, nous voulons bien tourner la page du passé et nous retourner vers l’avenir, mais pas de la même façon que le conçoivent Messiers Kagame et Sarkozy. Nous ne voulons plus de méthodes de réconciliation qui nous sont imposées de l’étranger et  qui attirent toujours les malheurs à la population. Le peuple Rwandais a la chance d’avoir encore un grand témoin de son histoire qui a échappée miraculeusement au fléau qui ravage depuis des décennies les chefs d’états rwandais, en la personne du SM le roi Jean Batipste Kigeri V. Le roi compte aider le peuple à tourner réellement la page du passé et regarder vers l’avenir. Mais ce peuple tant manipulé pourra-t-il seulement en profiter? Certains attendraient peut-être que les commanditaires des disparitions des chefs d’état s’occupent aussi du roi ! Et s’ils venaient encore à le faire disparaître sans qu’il ait pu accomplir sa mission de réconcilier les Rwandais, qui en sera le grand perdant sinon le peuple rwandais lui-même! Uwambaye ikirezi ntamenya ko cyera !

 

Théophile Murengerantwari

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Theo
Charger d'autres écrits dans Actualités

12 Commentaires

  1. Théophile

    4 mars, 2010 à 15:28

    Tremblay,

    Komera cyane nawe. Naje kumenya uwo uriwe kandi ntumbaze ngo ni gute nzagusobanurira. Uzi ko twabanye muri byinshi mu busore bwacu, kandi nkakwemeraho ubugabo n’ubunyangamugayo. Twese tumaze kuba abantu bakuru, buri wese yafashe inzira yumva yarusha kwitangira rubanda. Wayobutse iya ESM, nanjye nyoboka iy’igipadiri. Buri wese afite uko yumva umurimo we mu kwitangira abandi. Si uko rero nahisemo kudashaka, ngo ibyo wumve ko nta bwitange burimo, ahubwo nyine iyo nzira yo kudashaka ngirango wagombye kuyumva mu buryo bwo kurushaho kuba disponible ku bibazo bya société. Ntabwo rero nkeneye ko abantu bantaka kuko nta mugore ngira habe n’abana, ngo byitwe ubugabo, ahubwo wagombye kumva impamvu y’iyo gahunda yo kudashaka. Urabona ko ntacyo nari mbuze haba physiquement cyangwa mu mutwe, ku buryo nari guhitamo umwe mu bana beza twabyirukanye nawe uzi, ubundi tukaba twakubakana n’urugo. Reka ibyo tubyihorere bitaba gushaka kwivuga, hanyuma mpahere nkubwira ko wari ukwiye kumva ko hari impamvu ikomeye yateye Umwami gukurikiza amategeko ya tradition agenga Umwami bityo ntashake igihe cyose atari mu Rwanda. Nagusobanuriye impamvu ko iterwa n’inshingano zikomeye umwami yiyemeza iyo yimitswe. Nzi ko wabaye umusirikari wemewe, cyane cyane ubutwari bwawe abantu babumbwiyeho uko warwanye ku mpunzi kugirango zibashe kuva mu nzitane z’amashyamba ya Congo zitamariwe ku icumu. Nyuma waje kuba muri Occident, ariko ibyo aribyo byose impunzi nyinshi zikagushimira ibyo bikorwa byiza. Icyaguteye rero gukora utyo ni iki? Si ibanga ry’ubwitange ukurikije inzira wahisemo yo kuba ingabo nziza kandi ukabirahirira? Nuko rero wumve ko iyo Umwami atowe akimikwa akarahira, icyo gihe aba afite inshingano zikomeye ku bireba abaturage. Niba umuco uvuga ko abana b’umwami bagomba kuvukira mu gihugu cyabo kugirango bamenye kuva mu buto ibibazo by’abaturage bashinzwe, Nikuki udashobora kumva ko ari ubutwari bukomeye ku mwami Kigeri bwo kubahiriza iyi nshingano. Kuba Umwami atarashakiye mu mahanga, byagombye kukwereka uburyo yumva neza inshingano ze nk’umwami, bivuga gukora byose mu nyungu y’abaturage. Kubera ibyo rero, nakubwira ko la fonction du roi, c’est quelque chose de sacré. Kubera iki? Justement ku bw’uko yakoze indahiro yo kurengera rubanda. Iyaba umwami Kigeri atari yarimikiwe mu Rwanda, cyangwa se ibibazo bikaba atari yima, aho wari kugira uburenganzira bwo kutamubona nk’umwami w’u rwanda. Ariko kuko Umwami yimye mu maso ya rubanda rukamwemera, uwo murimo yemereye mu maso y’abaturage ufite agaciro gakomeye. Bityo byumvikane ko Umwami adasabwe kwiyamamaza nka Prezida w’igihugu, kuko Umwami ntiyiyamamariza ubutegetsi. Ni Umwami kuko yimye ingoma nta kindi. Ikindi gikomeye, ni uko umwami agirwa n’abagabo. Umwami ku giti cye, siwe ugomba gufata iya mbere ngo agiye gukora politiki, kuko umwami agomba kuba hejuru y’amashyaka. Ayo masyhaka rero niba koko ashaka demokarasi, niyo yagombye kujya kwiyamamaza, noneho ibintu byajya mu buryo, akagarura umwami mu gihugu, hanyuma nawe akarangiza inshihangano zo gukorera ishya n’ihirwe ry’abaturage.

    Ngirango ikibazo kinini ufite ni uko usa nk’aho utumva icyo aricyo ubwami bugendeye ku itegekonshinga, nyamara ntako ntagize ngo mbisobanure mu nyandiko noherereje Nzabandora. Ntabwo ubwami buteganyijwe aha ari nka bwa bundi bwo ku gihe cya Rwabugri, ahubwo ni ubwami bwo mu gihe tugezemo. Biratangaje kubona uba mu gihugu cya Canada, ukaba izi ko kiberewe ku isonga n’umwami Elisabeth, ariko bikaba bitabuza politiki gukorwa, hanyuma ugakomeza kumbaza ibibazo byo kuvukana imbuto, kandi mu bwami bushya icyo kibazo rwose nta mbogamizi giteye. Ese kuki mutari mwakora imyigaragambyo aho muri Canada, ngo mwamagane ko Umwamikazi Elisabeth ariwe ugomba kubabera Umwamikazi, kandi akaba azasimburwa na Charles umuhungu we amaze gutanga, uyu nawe akasazimburwa n’umwana we igikomangoma William? Nonese se Canada ni igihgu kitagendera kuri Demokarasi ngo kuko ibintu biteye bityo? Ibyo bintu byo kugira obstination ngo kubera ko ari u Rwanda, ariko amahanga murimo akaba afite iyo système dushaka gushyira mu Rwanda, ni kuki ibihugu murimo biyoborwa n’abami, hanyuma mukishimira kuhaba, ariko mukumva mutakwishimira kuba mu Rwanda rwagira système iteye gutyo mukumva ko ari nko kuyoba?

    Birashoboka ko utanyumvise neza rero, ariko Umwami ni ikintu gikomeye mu muco w’abanyarwanda. Ndumva usa nk’aho uvuga ibibazo utabigiye mu mizi kubera nyine ko wavutse mu gihe cya Repubulika, bityo ugasanga ikibazo cyo kuvukana imbuto kikaba kiguteye imbogamizi, cyamara mu nyandiko nagejeje kuri mugenzi wacu nerekanye neza ko icyo kibazo nta gaciro gifite mu bwami bugendeye ku itegekonshínga. Kuba habaho abasimburana ku ngoma y’ubwami bitwaye abanyarwanda iki, ko icya ngombwa ari amahoro, umutekano n’uburumbuke ku baturage! Rwose njye nsanga ari indwara iri mu banyarwanda kumva ko kugira Prezida ari kamara, nyamara bigaragara ko mu myaka ijana abicara kuri iyo ntebe ari mbarwa. Ni kuki abanyarwanda barota kuba prezida, ibyo bakabisimbuza inyungu z’abaturage rusange?

    Niba ntumvise neza igitekerezo cyawe twaza gukomeza, ariko rwose mbigusubiriremo ko kuri jye gusimburana ku ngoma kw’ibikomangoma bamwe bita kuvukana imbuto, ko ibyo rwose nta kibazo na gato mbibonamo mu bwami bugendeye ku itegekonshonga. Muri ubu butegetsi, umwami siwe ukora amategeko kuko bikorwa n’inteko iyashinga, uyoboye ubutegetsi bwite bwa Leta akaba Minitri w’intebe bikurikije ishyaka rya politiki ryatowe n’abaturage kubwo gushima umurongo wa sosiyeti rifite. Mu bwami bugendeye ku itegekonshinga ni ubutegetsi bugabanye,kabone n’iyo Umwami yakwitwa umutegetsi w’ikirenga ariko siwe ugena imigendekere rusange y’ubutegetsi. Ubu se tuvuge ko Ubuyapani, Ububiligi, Ubwongereza, Ubuholandi n’ahandi henshi hari iyo système abaturage babo bageze ku buce ngo n’uko ibikomangoma bisimburana? Ubuse urareba ugasanga ubufaransa burusha Demokarasi Ubudage ngo n’uko ubutegetsi bugendera kuri parlement mu budage kurusha uko butsindagiye kuri prezida?

    Rwose muvandimwe, ndagusaba kurushaho kureba inyungu z’igihugu, dore uri n’ingabo. Ikindi kandi naragutumiye muri gahunda zacu ariko ntiwansubije, kandi hari benshi muri bagenzi bawe bamaze kumva iyi gahunda turimo kubwo kubyunguranahao mu rwego rw’inama. Ngusabye rero kunsubiza vuba nk’uko nagutumiye, nubiganiriraho hamwe n’abandi ntizabura kunguka ibitekerezo biruseho.

    Ubane n’Imana.

    Théophile

    Répondre

  2. TREMBLAY LAFECHE

    11 mars, 2010 à 4:58

    Urakoze kubisobanuro umpaye kandi ndabona bisa nibyo wahaye NZABANDORA gusa nanjye ntabwo nigeze ngaya ko ushyigikiye cyangwa ko ufite ibitekerezo byemera ubwami .Ahubwo nari natewe impungenge ni uko washinze ishyaka rifite imigambi myiza yo kunga abanyanyarwanda ariko nkabona uvugira irindi shyaka aho kuvugira iryo wahinze (mugihe abayoboke nkanjye bemeraga imigambi wahagurukanye twari twatangiye guhuzagurika kuko burya nubwo amadini ari menshi akaba yose yemera IMANA imwe ariko aratandukanye nkeka ko nta nirivugira irindi .NGIYO mpamvu nakoresheje IJAMBO KUYOBYA.Ikindi uwakubwiye uwo ndiwe yarakubeshye rwose nibyo amvugaho ni ibinyoma byambay ubusa !! kuba avuga ko ndi muri CANADA byo byererekana ko atanzi nabusa !!.Niba arimo ashakisha cyangwa afiteibyo yifuza kugerahokuko mbona ntaho ataniye nab,IKIGALI batunzwe nibinyoma byo guhimba noguhimbira abandi bigamije kubonekana neza imber yabategetsi. sinamenya ariko rero nakubwiye ubwanjye ko nzakuvugisha rindira rero wikwandikisha amacandwe kandi ikaramu ihari nzakuvugisha nkumuvandimwe kandi nemera ndetse ndakumenyesha ko nabari bafite impungenge nkanjye twari kumwe nabo bamaze gusobanukirwa nintumbero ufite kandi nishyaka ufite .Komera rero kandi nshyigikiye MDPR igamije kunga abanyarwanda ndetse nasobanukiwe nipamvu UMWAMI tdashobora kujya kwitoza kuko ari UMUBYEYI wabanyarwanda kuko nta wamusimbuye uretsa abambuye abanyarwanda uburngazuira bwacu bwo kubana numubyeyi wacu.(ereka buri munyarwanda azi ko ariwe muyobozi mukuru dufite kandi ugihumeka ).kandi w,iNARARIBONYE(SAGE).

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Isengesho rya Mwenengango (Imivugo inyuranye)

  Isengesho rya Mwenengango Ngango na Nyirangango babyaye Mwenengango Uyu Rucuzabigega mu …