RSS

Ishyano riragwira pe! Le FPR serait-il derrière la tentative d’assassinat contre Christophe Hakizabera?

 

Fuir le Rwanda pour se faire tabasser à Rouen ?

attentathakizabera.jpg

Christophe Hakizabera au CHU de Rouen, ce 23.10.2009

La communauté rwandaise de Rouen et du Havre est profondément blessée par ce qui est arrivé à l’un de ses ressortissants du nom de HAKIZABERA Christophe, 61 ans, en exil depuis 1973, instruit, pacifique, profondément croyant et pratiquant la religion catholique, considéré comme un sage, très aimé et respecté par les Rwandais qui le côtoient.

En effet, ce mercredi 22 octobre 2009, vers 13h00, Christophe se trouvait dans sa chambre située au 33, rue Giuseppe Verdi où il est hébergé par l’Association France Terre d’Asile

depuis presque un an. Il entend quelqu’un sonner à la porte et ouvre pour l’accueillir. Entre alors un certain TAMAZ, plus ou moins 30 ans, originaire de l’ex-URSS (probablement du Kazakhstan) qui se met tout de suite à le tabasser sans pitié en prétextant que Christophe aurait pénétré dans sa chambre pourtant fermée à clé ! Les coups se sont mis à pleuvoir et Christophe les recevait sans  chercher à les rendre et sans n’opposer aucune résistance. Il ne s’agissait donc pas d’une simple rixe. La réalité est que Christophe a été attaqué, chez lui, sans qu’il y ait des causes  de nature à déchaîner une telle violence. A la fin, Christophe se retrouve avec un visage défoncé et irréversiblement trop amoché, les côtes cassés, la bouche
déchirée, les dents brisées, les yeux ensanglantés et bien d’autres maux encore. S’il a pu échapper à la mort, c’est parce qu’un témoin qui a assisté impuissant à cette scène macabre a pu s’échapper pour  prévenir la police et le SAMU qui sont intervenus avant que l’irréparable ne soit consommé ! Car, selon le témoin, Tamaz avait l’intention affichée d’assassiner Christophe ! Pour quel motif, le mystère reste à élucider !

S’agit-il d’un acte isolé ou ce crime s’inscrit-il  dans la longue liste des réfugiés rwandais assassinés ou empoisonnés en terre d’exile ?  A la solde de qui Tamaz a-t-il agi? La justice ne devrait négliger aucune piste. Et vu que Christophe  en sait peut-être trop sur la réalité du Rwanda, il n’a pas que des amis ! Il  mérite une protection toute particulière, sans doute.

Rappelons que le délinquant, Tamaz, est déjà connu des services de police. Il pratique les arts martiaux et le quartier le voit prendre régulièrement de la drogue dont le chanvre et bien d’autres stupéfiants. Et pourtant, il est hébergé, dans le même appartement avec 4 autres  personnes  (dont Christophe) qu’il met dans une insécurité continuelle. Il reste à savoir ce qui est caché dans cette chambre (de Tamaz) dont la pénétration est passible de mort !

En tout cas, pour la communauté rwandaise la douche est trop froide et le choc à son comble. Fuir les misères politiques du Rwanda pour venir se faire tabasser gratuitement en France, cela n’est pas trop facile à concevoir ! En plus, on sait qu’en Afrique, au moins en tant de paix, une personne âgée est très respectée et jamais battue ! Celui qui a le malheur de se rendre coupable d’un tel crime se voit vite corrigé par toute la communauté et ça n’offense personne s’il se retrouve avec des bras cassés ! C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la colère qui bouillonne dans les cœurs de quelques jeunes rwandais de Rouen et du Havre qui pensent s’organiser en bande pour punir Tamaz ! Mais dans un pays de droit comme la France, une telle attitude serait, non seulement trop dangereuse mais aussi compliquerait l’affaire. Agir en  bande organisée est plus condamnable que le crime de Tamaz !  Laissons la justice faire son
travail. Attendons que l’article 222 du Code pénal soit, en l’occurrence, appliqué. Car Tamaz n’a pas seulement porté atteinte à l’intégrité physique de Christophe mais surtout, après l’avis des médecins, il pourrait bien être reconnu coupable « des violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente »( Code pénal, art 222, 9) et plus grave encore, « sur une personne d’une particulière vulnérabilité due à l’âge » (art222, 10). Si jamais les faits sont ainsi qualifiés, Tamaz encourt jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle et 150.000 euros d’amande. A bon entendeur, salut !

Aux dernières nouvelles, Tamaz est entre les mains de la police. Christophe est hospitalisé au CHU de Rouen et souffre beaucoup. Il n’est pas nécessaire d’être spécialiste pour voir que, vu son âge, son état physique et mental, même s’il s’en tire, il gardera des séquelles plus ou moins graves  pour le reste de sa vie.
Nous espérons que l’Association France Terre d’Asile qui fait de son mieux pour aider les demandeurs d’asile apportera le secours nécessaire à Christophe que ce malheur plonge dans une grande détresse physique et morale  qui  vient aggraver une  solitude déjà insupportable étant donné que depuis 1994 Christophe n’a pas vu sa famille en exile en Uganda jusqu’aujourd’hui. Et nous osons demander, last but not least, qu’à l’avenir, l’association  veille  à ne plus héberger « les fous » avec des personnes fragiles, ni dans la même chambre, ni dans le même appartement !

Thomas Nahimana,
Le Havre, 23octobre 2009

À propos de Admin

„es kommt nicht darauf an, mit dem Kopf durch die Wand zu gehen, sondern mit den Augen die Tür zu finden“. [Werner von Siemens]

Voir tous les articles de Admin

3 Réponses à “Ishyano riragwira pe! Le FPR serait-il derrière la tentative d’assassinat contre Christophe Hakizabera?”

  1. twagira shema Dit :

    BIRASHOBOKA KO UMUSAZA HAKIZABERA CHRIS YABA YARAHOHOTEWE KUMPAMVU ZA POLITIQUE,ARIKO NTIBINAKWIYE GUTEKEREZA AKO KANYA KO FPR ARI YO IKOZE IBYO.BIRASHOBOJKA KO YAZIRA URUGOMO RUSANZWE NKUKO MUBIVUGA MUTI URIYA TAMAZ YABA AFATA DROGUE.
    IKIGARAGARA NI UKO FPR IGERA KURI GAHUNDA ZAYO BITAYIGOYE KUKO ABAYIRWANYA BOSE BAYITINYA.UKO GUTINYIA FPR GUKABIJE BITUMA IHINDUKA NKA SUPERMAN MUMITWE Y’ABAYIRWANYA,BITYO BAKUMVAKO BISA N’IBIDASHOBOKA KUYITSINDA.FPR ISHOBORA GUKORA IBIKORWA NA SATANI YAKWEZITA GUKORA,ARIKO BIPFA KUBA BIGERA KUCYO FPR YIYEMEJE.INGERO NI NYINSHI.ARIKO IYO SI SIGNE Y’INGUFU AUBWO NI SIGNE YA FAIBLESSE.GUSA IKIBABAJE NI UKO ABARWANYA FPR BADAFATA IGIHE CYO KUREBA NEZA NGO BATAHURE AHO FAIBLESSES ZA FPR ZISHINGIYE NGO BAZEXPLOITE UKO BIKWIYE,AHUBWO BAGAFATA UMWANYA MUREMURE GUSA BADIABOLIZA FPR.PASSER A L’ACTION NIBA KOKO MWUMVA MWAHINDURA IBINTU.NAHO ABARWANYA FPR BAZAKOMEZA KUBA DES POLITICIENS GUSA ET NON PAS DES HEROS.KANDI GUTSINDA MURI POLITIKE BISABA KUERENGA NIVEAU YA POLITICIEN UKABA HERO.
    GOD BLESS FPR,FDLR,FDU,MDR,IGIHANGO ET LES AUTRES. WHO WILL LEAD? WE SHALL FOLLOW!!!!UWO MUSAZA ARWARE UBUKIRA.

    Répondre

  2. Agaculama Dit :

    Bonjour Théo,

    Très intéressant blog que le tien. Il serait intéressant de connaître la suite de l’agression de Christophe en demandant à Thomas Nahimana de poster des « up-to-date ».
    Les Banyarwaanda majoritaires en exil sont dans une phase identique de l’Eglise catholique qui se cacha dans les Catacombes. Resserrons las rangs et écrivons à Christophe, via l’Association A.F.T.A.

    Vérité – Justice – Paix – Réconciliation.

    Agaculama.

    Répondre

  3. Théophile Dit :

    Cher Jean Paul,

    Bonjour!

    D’après les dernières nouvelles de Thomas, il se pourrait que Ch. Hakizabera puisse s’en tirer, selon les diagnostics des médecins. Même si les séquelles resteront inévitables. L’on peut espérer que ce ne sera pas la chaise roulante à la fin. Cependant, vu la violence avec laquelle la victime fut arrangée, il est nettement visible que c?est l’assassinat qui était visé. De là beaucoup d’interrogations bien entendu. Pourquoi exactement Christophe Hakizabera qui avait déjà déclaré à l’ONU qu’il était poursuivi par les brigades criminelles du FPR? Admettons que le forcené originaire d’Ouzbékistan soit réellement renommé en Normandie pour sa délinquance. Normalement ce genre de délinquant a souvent des comptes à demander aux semblables de même génération. Pourquoi diable s’attaquer au sexagénaire, pourtant bien connu pour son intégrité. Le vieux Hakizabera est connu comme un chrétien bien pratiquant, et en plus son age ne lui permet pas de fréquenter les délinquants. Cet ancien du FPR est connu partout au Rwanda, du fait même d’avoir fui suite au coup d’état de Habyarimana en 1973, et intégré les FPR en 1990. C’est un officier de carrière, ceci pour montrer qu’il aurait pu se défendre s’il se savait avoir des litiges avec le mec qui l’a aussi salement arrangé. Mais tout le monde est d’avis que Hakizabera fut tellement surpris par l’attaque du forcené, de façon qu’il aurait cru à un malentendu qui pouvait se régler par dialogue, mais le type s’acharnait contre lui avec détermination pour le finir. C’est ainsi que les bruits courent dans les milieux rwandais qu’une telle attaque ne peut pas tomber par simple hasard. En plus les inquiétudes montent que les malfaiteurs ne le laisseront pas sortir vivant de l’hôpital, étant donné qu’il détient les secrets graves qui compromettent les FPR. Mais il parait que les Rwandais en Normandie se seraient mobilisés. De toutes les façons c’est à suivre de près, puisque après l?assassinat de Lizinde et de Sendashonga, … c’est sûrement l’un des survivants qui en savaient trop sur le FPR. Restons confiant, peut-être qu’il pourra s’en sortir.

    Entre temps j’ai appris que tu aurais perdu aussi un être cher ces derniers temps. J’en profite pour t’adresser mes sincères condoléances.

    Théophile.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus