Accueil Actualités Elections présidentielles au Rwanda en 2010, par Alphonse Bazigira(musabyimana.be)

Elections présidentielles au Rwanda en 2010, par Alphonse Bazigira(musabyimana.be)

0
0
58

Elections présidentielles au Rwanda en 2010.

Victoire Ingabire Umuhoza se positionne comme le challenger de Paul Kagame dans les éléctions présidentielles de 2010 au Rwanda. Son chemin est semé d’embûches.

Paul Kagame, président en exercice et madame Victoire Umuhoza Ingabire à la tête des opposants en exil et regroupés au sein des Forces des Démocrates Unis (FDU) s’affronteront dans moins d’une année dans un scrutin qui se veut passionnant et historique. Pour une fois, une femme de l’opposition briguera le poste de Président de la République, même s’il est difficile d’estimer que l’opinion aimerait que cette femme politique inconnue du public représente á la fois la jeunesse et la gente féminine pour porter haut le flambeau de l’alternance politique.

Il faut saluer le courage politique d’une opposante qui ose défier le dictateur. Mais une question se pose. Ce courage, à lui seul, lui permettra-il, de rafler les votes dans un pays quadrillé par les milices du Front Patriotique Rwandais, parti au pouvoir et où la constitution est antidémocratique ? La question est posée aux militants des FDU qui l’ont investie et qui, sans doute, ont une ambition électorale qui leur a manqué lors de la précédente élection législative. L’autre question qu’il faut poser est de savoir si les FDU et sa candidate déclarée bénéficient d’un capital affectif auprès de la population.

D’observateur, il faut se convaincre que la chance d’une alternance politique existe au Rwanda. La dérive autoritaire qui nourrit la popularité du Président Paul Kagame, futur candidat à sa propre réélection et succession, offre cette chance. A condition cependant que les sympathisants de la candidate soient capables de faire bouger les lignes politiques et diplomatiques. Et faire bouger les lignes, c’est faire en sorte que les dispositions de la constitution actuelle qui brise les rêves de l’alternance soient modifiées. Pour mémoire, c’est cette loi fondamentale qui, en 2003, avait empêché aux prétendants à la magistrature suprême, de faire acte de candidature et au « candidat indépendant », Faustin Twagiramungu d’obtenir un score honorable du suffrage électoral contre le candidat du Front Patriotique Rwandais, Paul Kagame.

google_protectAndRun(« ads_core.google_render_ad », google_handleError, google_render_ad);

Le résultat jugé frauduleux par les sympathisants du challenger du président Kagame relevait de l’exploit pour les uns et de la cécité politique, pour les autres. Aucun parti d’opposition n’en a tiré des dividendes, de sorte que l’un ou l’autre formation politique  soit convaincue  de sa capacité d’incarner  une alternative crédible et fiable. Les opposants actuels doivent ne pas lâcher la pression pour obtenir un toilettage constitutionnel et institutionnel, s’ils ne veulent pas rééditer l’« exploit du candidat indépendant » qui fut, selon certaines rumeurs, financé par certains milieux à tradition démocratique, probablement proches du pouvoir de Kigali.

On peut imaginer la raison qui explique pourquoi les FDU ont préféré désigner leur candidat beaucoup plus tôt. Cette raison est stratégique. Mais si la candidature précoce dérange, le choix permet-il de prendre de court le Front Patriotique Rwandais et surtout les autorités étatiques, afin qu’elles n’envisagent pas la disqualification de certains candidats. Comme ce fut le cas en 2003 ? En perspective de ce probable duel Kagame-Ingabire, les FDU devraient tout faire pour éviter de suivre l’exemple de Faustin Twagiramungu, candidat malheureux à l’élection présidentielle qui légitima en 2003 le chef de guerre Paul Kagame. Elles devraient trouver et convaincre des médiateurs succeptibles d’exercer des pressions fortes sur la dictature pour que des réformes institutionnelles et constitutionnelles soient accélérées.

La situation socio-politique au Rwanda est des plus difficiles. Les batailles pour ces réformes sont une nécessité, voire un impondérable. Elles sont un préalable à une élection transparente et démocratique. Ces batailles exigent une médiation éprise d’objectivité et non d’hypocrisie. Il faut que le Président du Rwanda soit favorable à la réalisation de ces réformes afin que le processus électoral à engager ouvre au Peuple Rwandais une nouvelle ère d’une vraie réconciliation nationale. Car la vraie réconciliation se fera aussi grâce à la démocratie.

Alphonse Bazigira
Journaliste politique.
Le 02/07/2009

 

Theo

Est-ce que le MDPR ( parti dissout en l'an 2013), aura joue un role, si minime qu'il soit, dans la comprehension du probleme rwandais et dans l'avancement pour la recherche des solutions? C'est a chacun de juger. De toutes facons, notre action n'aura pas tout a fait passe inapercu! Sans politique ou en politique, nous continuerons a lutter pour la liberte, la verite et la reconciliation, ainsi que pour l'instauration d'un etat de droit au Rwanda. Selon Sylmpedia: "Mouvement Démocratique du Peuple pour la Réconciliation (MDPR- INTIGANDA) Drapeau du MDPR Fondé le 13 Décembre 2009 par l’Abbé Théophile Murengerantwari. Ancien "titulaire" de l’Evêché de Cyangugu, exilé en Allemagne ou il a basé son mouvement issu d’une scission avec le RMC. Il soutient le retour du Roi Kigeri V et un nouveau référendum sur la question de la restauration de la monarchie. Il s’est prononcé en faveur la candidate Victoire Ingabire Umuhoza, leader du Front Démocratique Unifié (actuellement mise en résidence surveillée pour tentative de déstabilisation du pays et négation du génocide depuis Avril 2010) qui n’a pu participer à l’élection pluraliste du 9 Août 2010. Très actif, le MDPR émet régulièrement des communiqués sur son site et participe à des manifestations contre le gouvernement rwandais du Président Kagamé." http://www.sylmpedia.fr/index.php/Parti_royaliste_Rwandais

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Theo
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Abayobozi ba Ishema Party bazasesekara ku kibuga cy’indege cy’i Kanombe ku wa mbere tariki ya 23 Mutarama 2017

  Itangazo rigenewe abanyamakuru: ICYO TWE TUGAMIJE NI « UKUNGA ABENEGIHUGU NGO DUFAT…