Accueil Actualités Le projet royaliste est-il mort?: la faute au Roi? Joseph Ndahimana s’explique (Editions Sources du NiL)

Le projet royaliste est-il mort?: la faute au Roi? Joseph Ndahimana s’explique (Editions Sources du NiL)

0
0
47

 

Le projet royaliste est-il mort?: la faute au Roi?

Joseph Ndahimana s’explique

 

L’on a déjà connu jadis un hutu du nom de François Rukeba à la tête d’un  parti royaliste UNAR qui s’est éteint avec le renversement de la monarchie rwandaise. Joseph Ndahimana, tout seul sans le Roi Kigeli Ndahindurwa, a imaginé un parti royaliste « Nation Imbaga y’Inyabutatu nyarwanda » avec un projet politique où le Roi serait élu. Ce projet avait été accepté par Kigeli IV Ndahindurwa qui a confirmé qu’il règnerait en monarque constitutionnel et qu’il se présenterait aux élections. Le projet s’est toujours nourri de contresens fondamentaux, car un monarque élu, même constitutionnel, même sous un mandat unique à vie, n’est pas un roi mais un président. Un roi c’est quelqu’un qui hérite du pouvoir, il ne le reçoit pas du peuple.

Les royalistes ont toujours cherché à effacer le mauvais souvenir du référendum « Kamarampaka », organisé par l’ONU le 25 septembre 1961, qui a rejeté l’institution monarchique. Pour qu’elle soit réinstaurée il faut un autre référendum, ou alors son imposition par les armes. Kigeri Ndahindurwa ne nous a pas dit ce qu’il ferait s’il n’était pas élu, s’il accepterait qu’un autre (un Hutu notamment) soit élu pour occuper le trône, ou qu’il accepterait, si jamais il était élu pour une première fois de laisser le jeu démocratique aller jusqu’au bout, c’est-à-dire respecter les mandats et céder la place en cas de défaite.

Le projet royaliste est soutenu par quelques intellectuels Hutu dont Léopold Munyakazi et Joseph Ndahimana, qui eux non plus n’étaient d’accord sur rien sauf sur le principe. Il y a évidemment et avant tout des Tutsis proches du Kigeri Ndahindurwa et d’autres Tutsis royalistes par idéologie dont l’armée RPR-Inkeragutabara (rébellion) alliée actuellement au RUD-Urunana. Les deux mouvements sont intégrés dans la coalition ODR-Dufatanye. Toutefois ce projet ne vit que s’il est porté par des Hutus même individuellement. Aujourd’hui ils se sont (momentanément ?) tus. Sans savoir ce qu’en pense aujourd’hui Léopold Munyakazi, voici la position actuelle de Joseph Ndahimana (paru sur le forum « Imbonankubone », le 4 juin 2009) vis-à-vis de ce projet :

 

Notre projet avec Mushayidi n’a pas pu se poursuivre face à certaines limites.  J’ai travaillé avec lui pendant environ 4 ans.  J’ai eu l’occasion d’apprécier son énergie, son sens de l’abnégation et sa disposition sans demi-mesure à oeuvrer pour la réconciliation.

Ce qui n’a pas marché c’est d’abord le fait qu’au nom du mouvement monarchiste « Nation-Imbaga y’Inyabutatu Nyarwanda », nous avons invité le peuple rwandais à examiner la piste d’une monarchie constitutionnelle comme élément unificateur quitte à doter le système de règles démocratiques. Je dois avouer que nous n’avons pas pu mobiliser les masses. Peut-être parce qu’il était encore tôt, peut-être aussi parce que les Rwandais ont en grande partie une opinion négative sur la monarchie.

Mais, l’élément démobilisateur le plus important a été et demeure le fait patent que le Roi Kigeli se comporte (…) comme un désabusé de la politique rwandaise et qu’au bout du compte il parle politique, mais il s’est avéré incapable d’imprimer une touche personnelle à la dynamique de la monarchie constitutionnelle.  Le projet royaliste est-il mort?: la faute au Roi?  Joseph Ndahimana s’explique (Editions Sources du NiL) dans Actualités kigeli_rwanda

Au cours de sa vie, Nation-Imbaga s’est engagée sans réserve dans une alliance avec les FDLR et l’ARENA, l’Alliance Igihango. Cette alliance est partie en fumée, à défaut d’un ciment puissant qui aurait dû nous liguer vers un même idéal. Peut-être aussi que le moment était précoce. Dans cette alliance, les FDLR ont constitué une énorme charge, plutôt que d’être un élément moteur. Ses deux autres alliés n’étaient pas non plus loyaux à 100%. La méfiance a prédominé et Igihango s’est assoupi.

En définitive, je ne dirais pas qu’il y a eu une incompatibilité entre Mushayidi et moi. Nous nous appréciions mutuellement. Mais, notre collaboration étroite n’a pas pu survivre à l’échec du projet Igihango que nous aimions tous, ainsi qu’à l’absence de sens d’initiative dont témoignait l’acteur-clé du projet de monarchie constitutionnelle, le Roi Kigeli. Déo et moi demeurons des amis, nous avons beaucoup de points communs, mais pour l’instant nous poursuivons des destins différents mais peut-être complémentaires

 

Joseph

Est-ce que le MDPR ( parti dissout en l'an 2013), aura joue un role, si minime qu'il soit, dans la comprehension du probleme rwandais et dans l'avancement pour la recherche des solutions? C'est a chacun de juger. De toutes facons, notre action n'aura pas tout a fait passe inapercu! Sans politique ou en politique, nous continuerons a lutter pour la liberte, la verite et la reconciliation, ainsi que pour l'instauration d'un etat de droit au Rwanda. Selon Sylmpedia: "Mouvement Démocratique du Peuple pour la Réconciliation (MDPR- INTIGANDA) Drapeau du MDPR Fondé le 13 Décembre 2009 par l’Abbé Théophile Murengerantwari. Ancien "titulaire" de l’Evêché de Cyangugu, exilé en Allemagne ou il a basé son mouvement issu d’une scission avec le RMC. Il soutient le retour du Roi Kigeri V et un nouveau référendum sur la question de la restauration de la monarchie. Il s’est prononcé en faveur la candidate Victoire Ingabire Umuhoza, leader du Front Démocratique Unifié (actuellement mise en résidence surveillée pour tentative de déstabilisation du pays et négation du génocide depuis Avril 2010) qui n’a pu participer à l’élection pluraliste du 9 Août 2010. Très actif, le MDPR émet régulièrement des communiqués sur son site et participe à des manifestations contre le gouvernement rwandais du Président Kagamé." http://www.sylmpedia.fr/index.php/Parti_royaliste_Rwandais

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Theo
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Abayobozi ba Ishema Party bazasesekara ku kibuga cy’indege cy’i Kanombe ku wa mbere tariki ya 23 Mutarama 2017

  Itangazo rigenewe abanyamakuru: ICYO TWE TUGAMIJE NI « UKUNGA ABENEGIHUGU NGO DUFAT…