Accueil Société Culture Arts, litterature et poésie Nta kamara ishavu nko kubyara (Ibisigo)

Nta kamara ishavu nko kubyara (Ibisigo)

0
0
79

016. NTA KAMARA ISHAVU NKO KUBYARA

 

5°- NGOGANE

016. NTA KAMARA ISHAVU NKO KUBYARA = RIEN N’EFFACE LE CHAGRIN AUTANT QUE D’ENGENDRER

Ce poème fut déclamé devant le roi Cyilima Rujugira le jour de la mort de son fils Gihana, sacrifié en  » martyr pour la nation  » (Umucengeli) au Burundi. Ce chef d’œuvre est composé par un auteur  » inconnu  » par A. Kagame qui a fait la grande et première collection des poèmes dynastiques. A vrai dire il s’agit de NGOGANE, fils du célèbre Bagorozi, du groupe des poètes de Kiruri au Nyaruguru.

Comme on va le voir, ce morceau témoigne éloquemment de deux valeurs culturelles de la plus grande importance pour le Rwanda ancien: l’engendrement et le patriotisme. Ce poème témoigne de ces deux premières valeurs culturelles, à savoir famille et société organisée en armée sociale.

 

1°- Le thème de l’engendrement est fréquent dans la littérature poétique. Rappelons-nous que le premier poème de notre histoire, composé par la reine Nyirarumaga, de la même lignée que ce Ngogane, est sur ce sujet. Il est intitulé très justement  » Umunsi ameza imiryango yose = Le jour où elle fit germer toutes les familles « . La plus digne action de la vie est de procréer la  » famille-société « . Le poème suivant porte sur ce même sujet et confirmera ce qui vient d’être dit.

2°- Le thème du patriotisme est aussi au centre de l’échelle des valeurs de la culture rwandaise traditionnelle. Le nombre et la dignité des martyrs suffiraient à le prouver. L’amour du pays, jusqu’au sacrifice suprême en cas de nécessité, était le premier devoir du citoyen, à commencer par les premiers responsables de la nation : le roi, les princes et les dignitaires de la Cour royale. Le présent poème est justement consacré à célébrer le patriotisme du roi qui vient de sacrifier son propre fils pour son pays. Ce n’est pas un malheur, c’est un acte héroïque, hautement digne de lui car  » régner, c’est servir ; ce n’est pas se servir du pays « . Dans cette geste héroïque, le roi Rujugira sacrifie, non seulement le prince Gihana, mort en véritable martyr, mais aussi son frère le prince Karara, tué avec lui par hasard. Ils seront suivis dans la même geste par deux Abatsobe, le chef Rubona et son parent le notable Ntabyera.

Le poème est de la catégorie  » ikobyo « . C’est-à-dire un texte d’un seul jet sans interruption. Il s’agit d’un poème de louange adressé au roi et une sorte de panégyrique triomphal de toute la nation. Le leit-motiv du texte est que  » Rien n’ efface le chagrin autant que d’engendrer, car on acquiert ainsi des effectifs disponibles pour sauver la nation même au prix de leur sang « . Il est pauvre en informations contextuelles. La seule information est la grande sécheresse qui eut lieu à cette époque. La fin de cette sécheresse fut attribuée à l’intercession du roi auprès d’Imana aidé par Kibogo, l’  » Umucengeli céleste « , le légendaire fils de Ndahiro Cyamatare.

Nta kamara ishavu nko kubyara,

Mutanga-ngisha, Mutanga-ngoma

Muhabwa-ngoma wa Muhobezi,

Imuha Mwigura-ngoma.

005 Nta kamara ishavu nk’inkwano

Zikubyarira umwana,

Uzakumbura ingoma, akigura ingoma.

Nta karyoha nk’ingoma,

Bigura-ngoma ba Ngozi ya Rumeza,

010 Abavira ingoma ibaramba mwo.

Ni iteka ni ko ituye Mugeyo

Ishimira abagabo amarira,

Igatungirwa imbabazi nke,

Mbabayiki ya Nsinze-ntyo ya Mitsindo

015 Umugabe yigura inda ye.

Sinifuza kuyitunga ahubwo yampaka,

Ugusaza ntawe undandata kwandambira.

Ni cyo gituma ihirana n’Abagabe,

Buhuza ingeso

020 Ngesero ya Kanyuza,

Abayitunga irabarushya.

Nimurambe rubanda, mugira ababigura,

Muhatswe n’ingoma y’ibambe,

Yahagurutsa Umugabe kucyigura ikamushima.

025 Ntihaburwa Nyamiringa,

Igira uwayo iramuzi,

Ingoma y’i Karango izira gusangirwa.

Sinyagwa sinsenyerwe,

Nivugira bwose

030 Abo itabaje ingoma barampake.

Barakampaka ntayivira

Jye urora amatungo yo kwahirirwa,

Jye nakunze amagara.

Ese Bwirukiro, Mwami dusangiye inama,

035 Mugabo waciye kurya,

Kuno bararanye imbeho,

Ngaho ukuye inka mu magu

Ubanza ibintu birushya.

Dore inkuba ya Bukangana

040 Yakangaranya inkiko,

Ari bwo izota amazu ya Mbuyamajoro.

Tsinda uganze ingoma izi,

Iyi ngoma uyirwanira kera

Uyicira inzigo icumi,

045 Uyambika ijana iminsi,

Ucisha inka ahataca umuriro

Hitwa ubutaka.

Uhagira imusozi Muhabura, haba ahacu.

Uranga ibyo gutsindwa ishyaka

050 Uducira imihigo.

Nimushyitse imitima mutegere, muzirikane,

Nta njyishywa iranyagirwa itabaro.

Nimushyitse imitima mutegere, muzirikane,

Aho Kibogo yavutse

055 Akajya gushaka ivubiro.

Nashyitse umutima ndategeranya,

Inda y’ingoma ivusha

Ari yo ivushijwe,

Ikahavusha inkaba na yo.

060 Urampigure ko nakwereje,

Wamanutse Nkanda

Ujya kuramvura mu Maninda ya Musatsi.

Nibabyara umujinya

Mbyare intananya,

065 Ntegure bajye kucyiriha barihe.

Nk’u Busanza n’u Buyenzi tuzihingira

N’u Bungwe ntibabubonye

Ureke u Buyenzi,

Rugwiza ngo yabwiguze

070 Mashora ya Mashike.

Yarugendeye rwarwaye

Nkomati ya Rumeza,

Yahinduye ijuru inyanja rirasuka.

Ruvuzwa icumu rutsindirwa n’irindi,

075 Macumbi ya Bicaniro

Ukarucira inkamba.

Ye bene inyange ya Nyangoma ya Nyanguge,

Iyaruvuye umugiga twakayigize.

Nguwo Ntenderi waruteraga inkingi,

080 Bitero yarwitumye

Atuma Ntengushyijuru.

Nguwo Mugabo uvuka mu Bagabe

Na Mugina na Mugera-mbuga,

Uwo yatoye iramumenyera.

085 Simpisha ukuri kwaje, Nkomati,

Ndakwiga sinkuzi,

Ugira imigenzo ikarushya.

Mutambana-shakwe arabyarira abatatu

Abatoranya ingeso.

090 Mukara yemera ijuru,

Mushyira-hamwe yemera

Ko azarwicira umugore,

Wa Mugaya-nzu wa Mugaga,

Muganwa akacyiharira

095 Akakima mwo umudendezo.

Dore imbaga ngo iratsinda Kibogora,

Uri inkuba ugatsinda.

Ugira ubugwenyama

Rwenga yarubyariye inkuba,

100 Ihindira ibyoko byinshi.

Mu Bami, uwabyaye yahiriwe

Yabyara Kigeli.

Uramenyere imitego

Mutega utegeye Abami,

105 Ba Mutegwa-ndonyi na Butegwa-cumi,

Baciye inzigo i Burwanira-nzira.

Nasubire aha umukuru

Wadushumbije gukura,

Aze avuge ikizata ijuru

110 Rikazana imoko.

Nabariwe n’iyindi nkuru,

Nkomati ya Kanyuza

Warenze ijuru uyishaka hasi.

Waruvubiye indoha

115 Cya gishyika kirashira,

Wadukuye ku buheriheri,

Aho yakuye u Rwanda Mwimbura-bushya.

Iyo uduhaye bayise imvura

Nyita Imana yarushakiye

120 Ngo rudakebana, Mahango y’Imana

Ugahanga u Rwanda umugisha.

Ndihanitse, kaganze Nyiringoma,

Ntiragijwe Nteri,

Ingoma uyitunganye ukuri.

RIEN N’EFFACE LE CHAGRIN AUTANT QUE D’ENGENDRER

—————————————————————————————

Ce poème parle de deux martyrs : Gihana mort au Burundi et Kibogo, fils de Ndahiro, supposé parti en qualité d’Umucengeli au ciel pour y demeurer en ambassade qui règle le débit de la pluie selon les besoins du pays. La traduction qui va suivre saute toute cette partie légendaire concernant Kibogo.

Rien n’efface le chagrin autant que d’engendrer,

O Source de vache, ô Source de la Royauté,

O Héritier du Tambour, fils de la Tendresse,

Imana lui donna le Sacrifié pour la Dynastie.

05 Rien ne console tant que de payer une dot

Qui te procure un fils

Qui aimera le pays et sera toujours prêt à se sacrifier pour lui.

Rien n’est aussi savoureux que le pouvoir royal,

O, les  » Martyrs-pour-la nation « , fils du Souverain, descendant de Rumeza,

10 Ceux qui versent leur sang pour le pays en gardent le pouvoir à perpétuité.

Il en fut toujours ainsi du Karinga.

Il félicite ceux qui souffrent pour lui,

Il est toujours sans pitié.

O le Très heureux, fils du Victorieux, souche du Triomphateur,

15 Tout monarque se sacrifie sa progéniture.

Je ne désire pas avoir le pouvoir royal, Je préfère en être le sujet,

Car je ne saurais supporter une vieillesse sans appui.

C’est pour quoi le pouvoir convient aux rois, eux qui sont nés pour lui.

20 O toi Récolteur, rejeton du Consolateur,

Ceux qui le possèdent en éprouvent bien des soucis.

Vis en paix, peuple rwandais, car tu as qui se sacrifie pour toi :

Tu es le sujet d’un Etat protecteur de ses citoyens,

Qui est capable de sacrifier même le roi pour son pays.

25 Le Kalinga ne tombe pas dans les mains de n’importe qui,

Il a son héritier et il le reconnaît :

Ce Tambour originaire de Karango ne peut être un bien commun.

Que mes biens et mes habitations ne courent aucun préjudice à cause de la liberté que je prends pour exprimer toute ma pensée.

30 Que les martyrs de la nation soient mes maîtres.

Qu’ils le soient à moi qui préfère garder les bovidés

Qui a tenu à épargner ma vie.

Eh bien Refuge, roi dont je partage les desseins !

35 O Héros qui te rendis dans le pays de l’au-delà de la frontière,

Pour en dissiper la peur nocturne des gens de ce pays-c,

Tu mets ainsi les bovidés en sécurité.

O que sont difficiles les affaires du pays !

Voici la Foudre, descendance du Redoutable,

40 Qui terrorisa les frontières

Lorsqu’ elle incendia les habitations du roi Ntare.

Vaincs et triomphe, ô Maître des tambours que voici :

Pour ta dynastie, sans trêve, tu as lutté,

Et l’as dix fois vengée.

45 Tu l’as longtemps orné de cent trophées,

Tu fis passer les vaches là où même le feu ne peut passer.

Tu en fit une terre ferme.

Tu en fis un pays et tu nous l’approprias, ô Muhabura !

Tu ne supportes être dépassé dans aucune compétition,

50 Notre suprématie demeure incontestable.

Réfléchissez bien,

Aucune laitière n’a manqué aux combattants envoyés sur le front Réfléchissez bien,

Pensez aux origines de Kibogo ;

55 D’où il est parti pour aller chercher la source de la pluie.

J’ai bien réfléchi etje m’en rends compte,

Le pouvoir royal verse le sang

Lorsqu’il est blessé lui-même.

Mais alors il verse du sang

60 J’attends, ô Maître, que tu récompenses mon augure divinatoire de tes succès,

Lorsque tu descendais de Nkanda

En allant conquérir les sources de Ntare.

Si les habitants de ces lieux refusent l’occupation,

Je fournirai le motif

65 Pour une annexion définitive de représailles du grand martyr

Theo

Est-ce que le MDPR ( parti dissout en l'an 2013), aura joue un role, si minime qu'il soit, dans la comprehension du probleme rwandais et dans l'avancement pour la recherche des solutions? C'est a chacun de juger. De toutes facons, notre action n'aura pas tout a fait passe inapercu! Sans politique ou en politique, nous continuerons a lutter pour la liberte, la verite et la reconciliation, ainsi que pour l'instauration d'un etat de droit au Rwanda. Selon Sylmpedia: "Mouvement Démocratique du Peuple pour la Réconciliation (MDPR- INTIGANDA) Drapeau du MDPR Fondé le 13 Décembre 2009 par l’Abbé Théophile Murengerantwari. Ancien "titulaire" de l’Evêché de Cyangugu, exilé en Allemagne ou il a basé son mouvement issu d’une scission avec le RMC. Il soutient le retour du Roi Kigeri V et un nouveau référendum sur la question de la restauration de la monarchie. Il s’est prononcé en faveur la candidate Victoire Ingabire Umuhoza, leader du Front Démocratique Unifié (actuellement mise en résidence surveillée pour tentative de déstabilisation du pays et négation du génocide depuis Avril 2010) qui n’a pu participer à l’élection pluraliste du 9 Août 2010. Très actif, le MDPR émet régulièrement des communiqués sur son site et participe à des manifestations contre le gouvernement rwandais du Président Kagamé." http://www.sylmpedia.fr/index.php/Parti_royaliste_Rwandais

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Theo
Charger d'autres écrits dans Arts, litterature et poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Déclaration de la H-C-Nations Unies Navi Pillay

http://www.ohchr.org/Documents/Countries/ZR/HC_Statement_on_Release_FR.pdf   Déclaration d…